Archives pour la catégorie Techniques de soins

Enveloppement/contention acquisition de techniques

Enveloppement/contention acquisition de techniques

L’évolution du paysage social actuel, notamment les transformations qui affectent l’enfance, l’institution familiale, la perte des repères régulateurs de l’organisation collective, génèrent chez les jeunes accueillis en structure collective ou en famille d’accueil, des comportements, attitudes et symptômes déroutants. Ces derniers rendent les professionnels perplexes, et mettent en jeu l’efficacité des pratiques professionnelles.

C’est un constat devenu malheureusement banal : les différents établissements éducatifs, les familles d’accueil, hébergeant des enfants et adolescents, peuvent à un moment ou un autre dans leur exercice, être confrontés à des situations d’agressivité et de violence. Ces situations doivent pouvoir être contenues. C’est un préalable fondamental. Il permet de dépasser la situation « critique » et de laisser la place à un travail d’élaboration de la part des enfants et adolescents, soutenus par les professionnels qui les accompagnent.

Comment contenir ? Comment être contenant ? Pourquoi ? Quand ? Les réponses à ces questions ne sont pas évidentes à apporter car elles doivent répondre à la singularité de chaque prise en charge.
Vivre une situation agressive, violente, gérer un état d’agitation peut être une expérience difficile. Ce qu’il faut comprendre ici, c’est que toutes les compétences techniques, communicationnelles, empathiques habituelles dans la relation peuvent être diminuées, voire court-circuitées. Nous observons que face à la violence, le tout premier obstacle que nous devons affronter, ce sont nos propres réactions. Allons-nous pouvoir agir pour contenir cette violence et sommes-nous en droit de le faire ?

La formation proposée pour répondre à ces questions se veut claire, précise et pragmatique. Elle n’a pas la prétention de régler toutes les situations et n’empêchera pas la survenue imprévisible d’un évènement qui nécessite une contention. Les objectifs pédagogiques sont clairement définis et la méthode est accessible à tous les professionnels qui souhaitent améliorer leurs capacités à gérer ce type de situations. Nous travaillons sur la gestion du stress, sur le comportement et la communication en situation. La méthode fait appel à des gestes très simples, peu nombreux et polyvalents, utilisables en état de stress, applicables par toutes et tous. Les réponses apportées s’inscrivent dans une démarche éthique. Elles sont extrêmement mesurées et adaptées au contexte éducatif..

planning

2 jours

ObjectifsMéthodologie pédagogiquePublic concernéProfil du formateur
Renforcer ses connaissances sur es différentes motivations de la violence et de l’agressivité chez l’enfant et l’adolescent.

Acquérir une communication adaptée aux jeunes en situation d’agressivité

Développer sa capacité d’agir en situation d’agression, seul et à plusisuers

Apprendre à rester maître de soi en situation d’agression difficile avec l’enfant et l’adolescent

Adapter son comportement à l’âge de l’agresseur ou de la personne âgitée, dans une démarche éthique, pour prévenir et prendre en charge les situations d’agressivité et de violence.

La méthode pédagogique retenue est une méthode dite « active » avec :
  • une approche théorique des situations de violence et d’agressivité, en milieu professionnel ;
  • une approche pratique, permettant de faire face à une personne agressive ou violente ;
  • une approche théorique sur la clinique spécifique de la violence pathologique chez l’enfant et l’adolescent ;
  • une approche théorique et pratique de la gestion du stress en situation.

Cette méthode est conçue à partir des données scientifiques contemporaines et prend en compte la dimension psychoaffective de la situation agressive ou violente. Cette méthode répond aux exigences légales (HAS, ANESM, code pénal) et éthiques nécessaires pour ce type de prise en charge.

Les deux approches, théorique et pratique, se font en alternance sur chaque demi-journée. Il est à noter que l’apprentissage des différentes techniques de protection et de contrôle est graduel et progressif sur les deux jours de formation. Les techniques sont simples, peu nombreuses et polyvalentes, utilisables en état de stress, applicables par toutes et tous. Les réponses apportées sont mesurées et adaptées au contexte éducatif.

Professionnels éducatifs (éducateurs, maîtresses de maison) intervenant auprès d’enfants de 3 à 18 ans en internat éducatif, responsables de services éducatifs, surveillants de nuit.

Chaque groupe sera composé de 12 professionnels maximum afin de pouvoir assurer un encadrement de qualité.

  • IDE – Cadre de Santé dans une unité d’hospitalisation pour enfants et adolescents
  • Enseignant en Self défense.

 

Amélioration des soins au patient diabétique

Amélioration des soins au patient diabétique

Deux jours pour améliorer les pratiques des professionnels de santé dans les soins spécifiques à apporter aux patients diabétiques. 5 professionnels (1 médecin endocrinologue, 3 infirmiers et 1 nutritionniste) interviennent tour à tour pour aborder tous les aspects de la pathologie et les soins adaptés

planning

2 jours

ObjectifsMéthodologie pédagogiquePublic concernéProfil du formateur
  • Appréhender la maladie du diabète dans son ensemble et les différentes problématiques qui lui sont particulières :
    • la nutrition du patient diabétique
    • les soins du pied
    • les injections
  • Permettre aux soignants de fournir à leurs patients diabétiques des soins de qualité et adaptés à la pathologie
  • Aborder les grands principes de l’éducation thérapeutique du patient diabétique
  • Optimiser et améliorer sa pratique des soins au patient diabétique en repérant les bonnes pratiques et les axes d’amélioration de chaque participant.

La pédagogie employée lors de cette formation est active et participative. Elle demande une implication des participants tout au long du stage. Il s’agira pour les participants de s’approprier le savoir véhiculé par leur expérience.

  • Apports théoriques
  • Etudes de cas
  • Mise en situation
  • Amélioration de la pratique.

Professionnels soignants

Formateur 1

  • Médecin endocrinologue-diabétologue en libérale, ancienne interne du CHU de Nantes et coordinatrice de l’association Réseaudiab 44 et du M.C. 44.

Formateur 2

  • Infirmière diplômée d’Etat, coordinatrice de l’association Réseaudiab 44 et du M.C. 44, et titulaire d’un D.U. en Education Thérapeutique du Patient.

Formateur 3

  • Infirmier diplômé d’Etat, intervenant régulier de l’association Réseaudiab 44 et du M.C. 44 sur les questions d’éducation thérapeutique du patient atteint du diabète.

Formateur 4

  • Diététicien libéral, titulaire d’un D.I.U. européen de Nutrition clinique et de Métabolisme.

Formateur 5

  • Infirmière diplômée d’Etat référente « Plaies et escarres » .

 

Le temps des repas : vers une démarche d’animation et de relation

Le temps des repas : vers une démarche d’animation et de relation

, de vos désirs de changement. Faire du temps du repas un espace chaleureux, confortable, convivial, où chacun pourra malgré ses difficultés trouver sa place

Depuis toujours, le temps à se nourrir vient rythmer la vie de l’homme. Au delà de sa fonction nourricière, le temps du repas s’organise pour rassembler, favoriser la rencontre, l’échange, le partage. Il est source de réconfort, de plaisir et de convivialité. Quelque soit notre lieu de vie, les journées s’articulent autour des repas. L’institution n’échappe pas à cette organisation ancestrale. Pourtant le vieillissement, les troubles engendrés par les pathologies du grand âge, la personnalité elle même de la personne, peuvent faire du temps du repas un moment difficile, ingérable, dangereux, voir souffrant, tant pour les résidents que pour l’équipe soignante.

La réflexion que nous vous proposons va précisément s’articuler autour de ce temps privilégié que peut être celui du repas. Construire ensemble, à partir de vos expériences, de vos compétences.

planning

4 jours

ObjectifsMéthodologie pédagogiquePublic concernéProfil du formateur
  • Réfléchir sur la place prépondérante du «manger» et des repas en institutions
  • Rechercher l’organisation et l’état d’esprit nécessaires à la qualité du moment du repas
  • Faire du repas un temps d’échanges et de plaisir
  • Pédagogie active et participative demandant une implication des participants tout au long de la formation. Il s’agira pour les participants de s’approprier le savoir véhiculé par leur expérience.
  • Proposer aux participants un espace de réflexion et d’information
  • Des exercices, des mises en situation, des présentations de cas.
  • Des apports théoriques.

Professionnels soignant

Formateur 1

  • Infirmière addictologue
  • Intervenante en thérapie familiale

Formateur 2

  • Diététicienne
  • Éducatrice pour la santé

 

Sensibilisation à l’éducation thérapeutique du patient

Sensibilisation à l’éducation thérapeutique du patient

L’éducation thérapeutique du patient (ETP) vise à aider les patients à gérer au mieux leur vie avec une maladie chronique. Elle est un processus continu, qui fait partie intégrante et de façon permanente de la prise en charge du patient.

La loi « Hôpital, patients, santé et territoires » a confié à la HAS une mission d’évaluation des programmes d’ETP.

Plusieurs dispositifs développés par la HAS permettent d’améliorer la qualité de l’éducation thérapeutique.

planning

2 jours

ObjectifsMéthodologie pédagogiquePublic concernéProfil du formateur
À l’issue de la formation, les stagiaires auront en leurs possessions les définitions de l’ETP, son contexte ainsi que des exemples de mise en oeuvre

• Pédagogie active et participative demandant une implication des participants tout au long de la formation.
• Proposer aux participants un espace de réflexion et d’information.
• Des exercices, des mises en situation, des présentations de cas.
• Cours magistraux.
• Groupes de travail

Professionnels soignants

• Cadre de santé en psychiatrie

 

Intervention en situation d’agressivité

Intervention en situation d’agressivité, d’une communication adaptée à une approche contrôlée

L’agressivité traverse le temps et les sociétés et le milieu hospitalier n’y échappe pas. Ce programme a pour objectifs de prévenir et de prendre en charge ces situations d’agressivité, dans une démarche éthique. Le programme propose une analyse des pratiques, un renforcement des connaissances sur les différents mécanismes de la violence et de l’agressivité, sur la psychopathologie centré sur le passage à l’acte et l’évaluation de la dangerosité, un travail sur l’aspect communicationnel en situation et sur la gestion du stress. Des ateliers sur l’intervention face à une agression complètent ce travail.

NB

Ce programme devra être ré-ajusté après recueils des besoins réels identifiés chez les participants.

planning

3 jours

ObjectifsMéthodologie pédagogiquePublic concernéProfil du formateur

Renforcer ses connaissances sur les différentes motivations de l’agressivité ;
Acquérir une communication adaptée en situation d’agressivité ;
Développer sa capacité d’agir en situation d’agression, seul et à plusieurs ;
Développer son « stress positif » ;
Renforcer ses connaissances en psychopathologie autour du passage à l’acte ;
Aborder l’évaluation de la dangerosité en psychiatrie ;
Affirmer la démarche éthique dans la prévention et la prise en charge des situations d’agressivité. 

Approche théorique et pratique des situations de violence et d’agressivité, face à des usagers et/ou des patients, en milieu professionnel ;
Exercices pratiques pour faire face à une personne agressive ou violente ;
Psychopathologie centrée sur le passage à l’acte ;
Evaluation de la dangerosité à travers les grilles d’évaluation du risque existantes en psychiatrie ;
Exercices de relaxation qui peuvent être mises en œuvre avant et après une situation difficile ;

Professionnels du milieu sanitaire, social, médico-social, éducatif, socio-éducatif.

IDE – Cadre de Santé dans une unité d’hospitalisation pour enfants et adolescents
Enseignant et pratiquant en Self défense.

 

Enveloppement/contention

Enveloppement/contention acquisition de techniques pour les professionnels de la protection de l’enfance

L’évolution du paysage social actuel, notamment les transformations qui affectent l’enfance, l’institution familiale, la perte des repères régulateurs de l’organisation collective, génèrent chez les jeunes accueillis en structure collective ou en famille d’accueil, des comportements, attitudes et symptômes déroutants. Ces derniers rendent les professionnels perplexes, et mettent en jeu l’efficacité des pratiques professionnelles.

C’est un constat devenu malheureusement banal : les différents établissements éducatifs, les familles d’accueil, hébergeant des enfants et adolescents, peuvent à un moment ou un autre dans leur exercice, être confrontés à des situations d’agressivité et de violence. Ces situations doivent pouvoir être contenues. C’est un préalable fondamental. Il permet de dépasser la situation « critique » et de laisser la place à un travail d’élaboration de la part des enfants et adolescents, soutenus par les professionnels qui les accompagnent.

Comment contenir ? Comment être contenant ? Pourquoi ? Quand ? Les réponses à ces questions ne sont pas évidentes à apporter car elles doivent répondre à la singularité de chaque prise en charge.
Vivre une situation agressive, violente, gérer un état d’agitation peut être une expérience difficile. Ce qu’il faut comprendre ici, c’est que toutes les compétences techniques, communicationnelles, empathiques habituelles dans la relation peuvent être diminuées, voire court-circuitées. Nous observons que face à la violence, le tout premier obstacle que nous devons affronter, ce sont nos propres réactions. Allons-nous pouvoir agir pour contenir cette violence et sommes-nous en droit de le faire ?

La formation proposée pour répondre à ces questions se veut claire, précise et pragmatique. Elle n’a pas la prétention de régler toutes les situations et n’empêchera pas la survenue imprévisible d’un évènement qui nécessite une contention. Les objectifs pédagogiques sont clairement définis et la méthode est accessible à tous les professionnels qui souhaitent améliorer leurs capacités à gérer ce type de situations. Nous travaillons sur la gestion du stress, sur le comportement et la communication en situation. La méthode fait appel à des gestes très simples, peu nombreux et polyvalents, utilisables en état de stress, applicables par toutes et tous. Les réponses apportées s’inscrivent dans une démarche éthique. Elles sont extrêmement mesurées et adaptées au contexte éducatif.

planning

2 jours

ObjectifsMéthodologie pédagogiquePublic concernéProfil du formateur

Renforcer ses connaissances sur les différentes motivations de la violence et de l’agressivité chez l’enfant et l’adolescent;
Acquérir une communication adaptée aux jeunes en situation d’agressivité ;
Développer sa capacité d’agir en situation d’agression, seul et à plusieurs ;
Apprendre à rester maître de soi en situation difficile avec l’enfant et l’adolescent ;
Adapter son comportement à l’âge de l’agresseur ou de la personne agitée, dans une démarche éthique, pour prévenir et prendre en charge les situations d’agressivité et de violence. 

La méthode pédagogique retenue est une méthode dite « active » avec :
une approche théorique des situations de violence et d’agressivité, en milieu professionnel ;
une approche pratique, permettant de faire face à une personne agressive ou violente ;
une approche théorique sur la clinique spécifique de la violence pathologique chez l’enfant et l’adolescent ;
une approche théorique et pratique de la gestion du stress en situation.

Cette méthode est conçue à partir des données scientifiques contemporaines et prend en compte la dimension psychoaffective de la situation agressive ou violente. Cette méthode répond aux exigences légales (HAS, ANESM, code pénal) et éthiques nécessaires pour ce type de prise en charge.

Les deux approches, théorique et pratique, se font en alternance sur chaque demi-journée. Il est à noter que l’apprentissage des différentes techniques de protection et de contrôle est graduel et progressif sur les deux jours de formation. Les techniques sont simples, peu nombreuses et polyvalentes, utilisables en état de stress, applicables par toutes et tous. Les réponses apportées sont mesurées et adaptées au contexte éducatif.

Professionnels éducatifs (éducateurs, maîtresses de maison) intervenant auprès d’enfants de 3 à 18 ans en internat éducatif, responsables de services éducatifs, surveillants de nuit.

Chaque groupe sera composé de 12 professionnels maximum afin de pouvoir assurer un encadrement de qualité.

IDE – Cadre de Santé dans une unité d’hospitalisation pour enfants et adolescents
Enseignant et pratiquant en self défense.